Le Conseil d’Administration de notre association a été partiellement renouvelé à l’issue de la dernière Assemblée Générale. Julien Souvignet a indiqué qu’il ne souhaitait pas garder la Présidence et le Conseil d’Administration m’a proposé de le remplacer.

 

Je souhaite vivement remercier Julien et les membres sortants pour le travail accompli au cours des dernières années à un moment où le Berger d’Auvergne frôlait l’extinction. Les actions engagées ont permis d’éviter sa disparition et de créer des fondations solides pour le faire revivre.

 

Sans votre engagement et votre attachement à ce chien, rien n’aurait été, ni ne serait possible. L’engouement actuel pour le Berger d’Auvergne nous invite donc à poursuivre avec détermination un travail difficile qui ne peut être que collectif.

 

L’objectif prioritaire est de conserver un chien de troupeau. Le Berger d’Auvergne est avant tout un chien de ferme, très rustique et qui doit être maintenu avec ses caractéristiques originelles.

 

Le nombre de chiens dont nous disposons est assez limité et il convient de veiller à leur qualité car nous devons proposer des chiens sains et aussi homogènes que possible. A cette fin, nous travaillons actuellement à la définition d’un standard qui précisera les caractéristiques recherchées. Il faudra cependant garder de la souplesse pendant un certain temps afin de ne pas nous retrouver avec une base génétique trop faible, ce qui pourrait être problématique à terme.

 

En matière de communication, nous souhaitons vous informer plus largement et plus régulièrement sur les actions engagées par l’Association.

 

Les rassemblements auxquels nous participerons en 2018 seront l’occasion de renforcer les échanges et la dynamique autour de notre chien. Votre participation est essentielle pour nous donner davantage de visibilité.

 

Le renouveau du Berger d’Auvergne se fera avec l’ensemble des acteurs impliqués, c’est-à-dire les propriétaires, les éleveurs et tous ceux qui s’intéressent à ce chien de pays qui doit retrouver une place plus large dans son territoire.

 

Nous comptons sur votre soutien et votre enthousiasme pour que vive le Berger d’Auvergne !

 

Emmanuel Ribaucourt