Santé du Berger d'Auvergne

Les tares oculaires

 

Les tares oculaires sont présentes dans beaucoup de races canines. Elles peuvent conduire, dans les cas les plus graves, à la cécité.

 

Des maladies oculaires ont malheureusement été découvertes chez quelques lignées de Chien Berger d’Auvergne. Fort heureusement de nombreux chiens sont indemnes de tares oculaires.

 

C’est pourquoi l'association encourage vivement les propriétaires à faire dépister leur chien et particulièrement avant toute mise en reproduction.

 

Le dépistage vise à identifier des maladies du type : cataracte, persistance de la membrane pupillaire, dysplasie rétinienne, AOC, APR etc., par un examen oculaire pratiqué par un vétérinaire spécialisé en ophtalmologie.

 

Il existe un test ADN de dépistage de l'AOC (Anomalie de l’Œil du Colley), qui a mis en évidence des sujets porteurs dans nos CBA. Ce test est donc complémentaire à celui de l'examen oculaire et permet d'orienter les accouplements afin d'éviter de marier des sujets porteurs et/ou atteints. entre eux.

 


Maladies oculaires chez le chien

La cataracte

 

La cataracte est l'opa-cification du cristallin. Elle peut survenir brutalement ou évoluer en plusieurs années. Elle peut affecter la totalité ou juste une partie du cristallin. Elle peut être unilatérale (un seul oeil touché) ou bilatérale. La cataracte peut survenir à tout âge.

 

A la naissance, elle est congénitale, on l'appelle juvénile chez le sujet jeune.

 

 

Distichiasis (Cils mal implantés)

 

Cette tare se caractérise par la présence de cils surnuméraires à la pau-pière supérieure ou infé-rieure. Son mode de transmission est "auto-somique dominant à pénétrance élevée", ce qui veut dire qu'il est transmis à la descendance si au moins un géniteur est atteint. Ce défaut est rarement invalidant.

 

 

Dégénérescences rétiniennes progressives (APR/PRA)

 

L'atrophie progressive de la rétine (APR) parfois appelée rétinite pigmentaire, se rencontre chez le chien sous 2 formes distinctes : généralisée et centrale. Cette affection aboutit à la cécité sans aucun espoir de traitement. Cette maladie provoque la dégénérescence puis la mort des cellules de la rétine. Les deux yeux sont toujours affectés. La maladie est totalement indolore et le chien va s'accoutumer à la perte progressive de la vue allant jusqu'à la cécité et compensera ce manque par l'ouïe et l'odorat. L'APR généralisée est une affection héréditaire causée pas un simple gène récessif autosomal (cette maladie est causée seulement si les 2 parents sont atteints dans les mêmes proportions). Comme le gène est récessif, le chien peut le transmettre à sa progéniture sans être atteint lui-même. De cette façon, l'APR peut sauter une ou plusieurs générations de telle façon que les chiens atteints peuvent naître de 2 parents porteurs mais non atteints.

Les Anomalies de l'Œil du Colley (AOC) (CH/CEA)

 

1 - Hypoplasie choroïdienne

 

L'hypoplasie de la choroïde correspond à la diminution de l'activité du tissu de la choroïde, elle est d'origine génétique. Elle consiste en une zone dépigmentée du fond d'oeil que l'on observe aisément à l'aide d'un ophtalmoscope la pupille du chien étant dilatée au préalable. L'examen du fond d'oeil permet avec certitude de dépister les chiens affectés d'hypoplasie choroïdienne lorsque l'examen est pratiqué vers l'âge de 6 à 8 semaines. Parfois, la lésion est masquée à l'âge adulte, le fond d'oeil paraissant alors tout à fait normal tout en étant en réalité affecté. L'hypoplasie de la choroïde n'affecte aucunement la vision.

 

 

 

2 - Anomalie de l'œil du colley

 

On peut diagnostiquer cette anomalie dès l'âge de 6 semaines grâce au fond d'oeil. Il s'agit d'un défaut de développement de la choroïde. Il y a un amincissement ou une absence d'une partie de la rétine avec des anomalies vasculaires choroïdiennes associées.
A l'ophtalmoscope on remarque une tache pâle et des vaisseaux sanguins de grosseur inégale et anormalement répartis (alors que physiologiquement le réseau est régulier et de calibre sensiblement égal).
S'y associe également un colobome qui correspond à un trou dans le disque optique lui donnant un aspect de peau de tambour. Beaucoup de chiens ont néanmoins une vision quasi-normale mais ils sont très exposés au risque d'un décollement de rétine et aux hémorragies rétiniennes qui aboutissent alors à la cécité.

 

Cette affection se transmet selon le mode autosomal récessif (chaque parent doit être au moins porteur de la maladie).

 

3 - Colobome

 

Le terme colobome vient du grec qui veut dire "je mutile".

 

Le colobome congénital correspond à une malformation de certaines parties de l'œil. La dénomination de colobome congénital s'applique aux malformations de certaines parties de l'œil. Leur configuration, leur siège, donnent un aspect caractéristique à ces anomalies. Ce sont des fentes (iris), des lacunes (chorio-rétine), le tissu normal étant absent, aplasique ou remplacé par du tissu connectif ; ce sont des modifications de forme (nerf optique)


Les différents Colobomes

 

 

  • Colobome irien

 

Un colobome peut être complet et intéresser toute l'épaisseur de l'iris (épithélium et stroma) ou bien être incomplet et ne concerner qu'une partie de l'épaisseur de l'iris.

 

Un colobome peut être total et entrainer une ouverture jusqu'à la racine de l'iris en "trou de serrure", ou bien partiel et ne donner qu'une déformation de la pupille qui n'est alors plus ronde.

 

 

 

  • Colobome cristallinien

 

Bien que ce ne soit pas un vrai colobome car il ne manque pas de substance, il y a juste une rétraction d'un secteur cristallinien. Cette anomalie est souvent isolée et ne s'accompagne pas de perturbations du trabéculum ou de l'angle irido-cornéen, mais parfois d'anomalies du corps ciliaire.

 

 

 

  • Colobome chorio-rétinien

 

Il apparaît une zone sans rétine ni choroïde fonctionnelle. La sclère blanche sera alors apparente dans cette zone dépourvue de choroïde et de rétine. Parfois on peut observer une rétine non différenciée dans cette zone, éventuellement vascularisée. La sclère de cette zone peut être malformée et donner une protrusion postérieure.
Les colobomes chorio-rétiniens peuvent s'accompagner de décollement de rétine et/ou de cataracte.

 

 

 

  • Colobome du nerf optique

 

Le colobome du nerf optique consiste en la présence d'une fissure ou d'une cavité plus ou moins prononcée de la papille optique (endroit où les fibres nerveuses de la rétine se réunissent pour former le nerf optique). Le colobome peut survenir dans un seul œil ou être bilatéral. L'œil atteint peut avoir une vision normale si le colobome est petit mais il peut aussi devenir aveugle si la cavité occupe une forte proportion de la papille optique.

 

 

 

Cette maladie présente une grande variabilité de signes cliniques entre les races touchées et entre les individus d’une même race. De plus, il n’existe pas de traitement curatif.
Cette affection se transmet selon le mode autosomal récessif (chaque parent doit être au moins porteur de la maladie). L'AOC peut être dépisté par ADN. L'examen ophtalmologique quant à lui pourra déterminer le stade d'atteinte.
Les signes cliniques sont variés et il a été défini 4 grades correspondant aux différents stades de la maladie :

 

Stade 1 : L’hypoplasie/dysplasie de la Choroïde
Stade 2 : Le Colobome papillaire ou justa-papillaire

 

Les stades 1 et 2 sont des formes légères (non-invalidantes) de la maladie et ne sont pas évolutives. Il n’y a pas de pertes de vision.

 

Stade 3 : Le décollement de la rétine (partiel ou total)
Stade 4 : Les hémorragies intra-oculaires

 

Les stades 3 et 4 sont des formes graves (invalidantes) et évolutives de la maladie. Elles conduisent irréversiblement à la perte de vision chez le chien avec un décollement de la rétine et des hémorragies à l’intérieur de l’œil.


Protocole de dépistage

Le dépistage relève de plusieurs examens oculaires chez un vétérinaire spécialisé en ophtalmologie, complété par test(s) génétique(s).

 

 

 

Examen clinique (fond d'oeil) :

 

  • 1er examen oculaire sur le chiot entre 6 et 8 semaines

  • 2ème examen oculaire à l'âge adulte vers 12-15 mois (avant mise en reproduction)

  • 3ème et suivant tous les 18 mois/2 ans jusque vers 7 ans, ce dernier confirmera définitivement le résultat dans le cas d'un chien indemne.

 

 

 

Test ADN (génétique) :

 

A ce jour, on peut tester nos CBA par ADN pour l'AOC. Le test peut être réalisé dès les 3 semaines du chiot (avec pose de la puce d'identification) si l'on souhaite avoir un résultat rapidement pour connaitre le statut du chiot lorsqu'un des 2 parents est porteur ou atteint. Il n'est pas nécessaire si les 2 parents sont exempts et que la parenté génétique est faite, le chiot étant exempt par filiation.

 

Les 2 dépistages sont complémentaires.

 

En résumé :

 

FOND D'OEIL

TEST GENETIQUE

- Indemne (ne montre aucun signe clinique, mais possibilité de transmettre la maladie selon les accouplements)

- Exempt (ne montre aucun signe clinique, ne transmet pas la maladie)

 

- Porteur (ne montre aucun signe clinique et peut transmettre la maladie selon les accouplement)

- Atteint (montre des signes cliniques et peut transmettre la maladie selon les accouplements)

- Atteint (montre des signes cliniques et peut transmettre la maladie selon les accouplements)

 

 

 

Résultats génétiques attendus selon le mariage pour les maladies héréditaires récessives

 

 

 

GENOTYPE

PARENT 2

PARENT 1

Exempt +/+

Porteur +/-

Atteint -/-

Exempt +/+

100% exempts

50% exempts
50% porteurs

100% porteurs

Porteur +/-

50% Exempts
50% porteurs

25% exempt
50% porteurs
25% atteints

50% porteurs
50% atteints

Atteint -/-

100% porteurs

50% porteurs
50% atteints

100% atteints

 

 

 

Quelques vétérinaires spécialisés en ophtalmologie :

 

 

 

- Dr Pierre MAISONNEUVE
Clinique Michelet,
1 Rue Michelet, 42500 Le Chambon-Feugerolles 04 77 56 26 82

 

 

 

- Dr Gilles CHAUDIEU
Pôle Santé Chanturgue,
52 Boulevard Maurice Pourchon, 63100 Clermont-Ferrand 04 73 91 55 55

 

 

 

- Dr Olivier JONGH
Clinique vétérinaire, 2 rue Jacques, 69250 Neuville sur Saône 04 78 91 31 91

 

 

 

Pour demander le test génétique AOC (test Optigen) suivre les instructions suivantes :

 

Commandez un kit de prélèvement ADN auprès d'ANTAGENE pour faire réaliser l'empreinte génétique du chien http://www.antagene.com/fr, si déjà enregistrée demander un prélèvement sur ADN conservé http://www.antagene.com/fr/commander/documents, cocher "AOC Optigen" sur le formulaire.

 

 

 

Remplissez le formulaire en ligne sur le site d'Optigen : http://www.optigen.com/opt9_request_fr.html


• Payez en ligne par carte bancaire (virement possible) sur le site d'Optigen

• Envoyez à ANTAGENE :
- le prélèvement (frottis buccal ou prélèvement de sang sur EDTA)
- le certificat de prélèvement ANTAGENE rempli, signé et tamponné par le vétérinaire

 

OU le certificat de "demande de test sur ADN conservé"

 


- le formulaire Optigen rempli en ligne et imprimé (avec le justificatif du paiement effectué à OPTIGEN en USD)

Après réception de votre prélèvement, ANTAGENE extrait l'ADN qui est envoyé à Optigen (USA) pour analyse
OptiGen vous envoi vos résultats par email sous un délai de 4 à 6 semaines, ainsi que par courrier.

 

Merci de transmettre vos résultats à l'association à sante@chienbergerdauvergne.fr

 

Coût :

 

Examen clinique chez un vétérinaire ophtalmologiste entre 60 et 80€ (remise possible si plusieurs chiens).

 

 

 

Prix normal du test AOC (Anomalie de l'Œil du Colley) chez Optigen : $130 (environ 105€*).

 

Remise de $30 pour les chiots (en dessous de 16 semaines), remise de 30% avec le code "ANTapp", cumulable avec la remise chiot.

 

Avec réduction le coût est d'environ 55€* pour un chiot et 75€* pour un adulte. (*en fonction du cours du dollar)

 

 

Pour toute information ou aide pour les demandes de tests génétiques et examen oculaire vous pouvez contacter 
sante@chienbergerdauvergne.fr